100 % BENEVOLES 0 % EUTHANASIE


Rebelle

Rebelle

Rebelle, Femelle née le 30/04/2016, identifiée et à jour de vaccins, elle sera placée avec un bon de stérilisation fourni, et obligatoire. Soeur de Prince, Pantoufle, Jedï et SkyWalker, Rebelle est arrivée avec sa maman Panthère, il y a des mois. Ils ont tout eu, bien gâtés par les galères, mais choyée en FA. Rebelle a été la première à nous inspirer un prénom, si petite, elle se montrait déjà farouche, et si possible, fuyante. On lisait pourtant au fond de ses beaux yeux, le désir de se laisser amadouer, et de trouver confiance. Les épreuves l'y ont amenée. Une éclosion des plus touchantes, et une personnalité des plus séduisantes; Voici (fausse)Rebelle aujourd'hui, celle qui veut apprendre le meilleur de vous, et de la vie...

Ces chatons ont passé bien des épreuves à nos côtés, depuis des mois pour certains. Le coryza, la teigne, le typhus: tant de dangers les ont guettés, mais ils ont survécu. A grand renfort de soins intensifs, de temps, et d'acharnement, aucun n'a été épargné. Malheureusement, tous ne vous seront pas présentés, emportés malgré un dur combat. Un hommage leur sera rendu. Tous ces petits rescapés attendent désormais le meilleur, prêts à croquer la vie, sereinement... Ils sont identifiés, vaccinés, vermifugés et déparasités bien sûr, leur placement comprend un bon de stérilisation obligatoire. La participation aux frais vétérinaires est de 90€ . Néanmoins, nos critères sont drastiques, nous ne sommes ni éleveur ni magasin, merci de réviser votre démarche et mesurer votre engagement pour les 15 années à venir, avant tout élan d'enthousiasme à leur égard...


PS: Visiblement, le message passe mal sur le bien fondé de la stérilisation... Certains évoqueront le manque d'argent, d'autres les prix des vétérinaires, ou, encore et toujours, on prône l'ignorance, cause de tous les fléaux... Bref, il en tombe dans les murs, on en retrouve dans des cartons, enfermés dans des cages de transport, en pleine foret, jetés dans le refuge, sur la route, l'autoroute, sous les abribus, devant les écoles, sur les trottoirs, dans les moteurs, ou bien encore enterrés vivants, abîmés, malades, accidentés, agonisants... La liste n'en finit pas chaque jour. C'est épuisant, mais surtout, désolant... Désolant de voir tant d'adultes déjà laissés pour compte, savoir ces millions euthanasiés par surpopulation, de croiser tous ces particuliers inconscients qui "laissent faire" la reproduction, sans aucun respect. Un reflet regrettable de notre société, un problème énorme que nous tentons d'assumer avec de faibles moyens et à notre petite mesure, mais un combat sans fin contre lequel il faut serrer les dents, et le poing parfois. Si vous aimez les animaux, passez le mot, "stériliser pour éviter de nouveaux malheureux", et s'ils croient faire mieux à leur façon, ce sont des c...